Saturday, 6 December 2014

Et père y colle au zoo ce porc Jerzy

Ce calembour obscur est tiré d'une des Rubriques-à-brac de Gotlib, le taume 2 je crois, mais je peux me tromper. Ce calembour est en fait la morale d'une histoire et gag en une planche que vous pouvez voir à votre gauche. Note: ce blogue prend parfois des allures de journal, avec les comiques qui y apparaissent. Enfin bref, ce calembour est un calembour tellement obscur, en fait, que je ne l'ai pas compris pendant des années, jusqu'à ce que mon frère PJ me donne la réponse après une longue (en)quête: "e pericoloso sporgersi", l'italien pour "il est dangereux de se pencher", qui est écrit sous les fenêtres de trains. La morale de cette histoire, enfin celle de trouver l'origine du jeu de mots, pas de l'histoire du porc Jerzy: j'aurais dû étudier l'italien depuis bien plus longtemps.

7 comments:

PJ said...

J'ai eu la puce à l'oreille lorsque j'ai vu le titre du dernier Elementary, "Terra Pericolosa". Ensuite, quelques essais avec Google et la solution est apparue, mettant fin à des années d'ignorance.

Guillaume said...

On aurait pu googler le calembour lui-même, la réponse vient tout de suite.

PJ said...

Il n'y a pas si longtemps, il n'y était pas encore. Je l'ai déjà cherché il y a quelques années.

Anonymous said...


J'ai eu la réponse il y a des années, grace a un cousin plus age.
Pendant une conversation anodine, il lache "e pericoloso sporgerzi" dans les trains en Italie.
Flash! C'etait donc ca! l'Illumination!

Jean-Frédéric Minéry said...

Il y avait cela dans tous les trains (corail ?) français, sous les fenêtres.
C'était donc une phrase connue de tous les français. On la retrouve souvent dans des sketchs où un français tente de faire croire qu'il sait parler italien et débite tout un tas de mots et locutions italiennes.

Jean-Frédéric Minéry said...

Il y avait cela dans tous les trains (corail ?) français, sous les fenêtres.
C'était donc une phrase connue de tous les français. On la retrouve souvent dans des sketchs où un français tente de faire croire qu'il sait parler italien et débite tout un tas de mots et locutions italiennes.

Jean-Frédéric Minéry said...

Il y avait cela dans tous les trains (corail ?) français, sous les fenêtres.
C'était donc une phrase connue de tous les français. On la retrouve souvent dans des sketchs où un français tente de faire croire qu'il sait parler italien et débite tout un tas de mots et locutions italiennes.