Thursday, 28 April 2011

Page de nostalgie montréalaise

Ca m'est venu comme ça aujourd'hui. Mon expérience de Montréal en tant que Montréalais (d'adoption mais quand même) date un peu. Mes souvenirs les plus vifs datent surtout de mes études à Montréal. Je me suis donc lancé dans un exercice de nostalgie, voyons un peu ce que ça va donner. Je me souviens:

-Quand la CAM était à 45.00$.
-Quand le proprio de la Binerie Mont-Royal m'appelait "jeune homme".
-Quand il y avait une boulangerie indépendante sur l'Avenue Mont-Royal appelée Le Moulin où on allait mon frère et moi parce que les employées étaients mignonnes.
-Quand je me stockais en bouquins chez Olivieri.
-Quand on entendait surtout les Colocs dans les bars.
-Quand je trouvais Pierre Bourque nono et un peu trop mégalo (ce qui ne m'a pas empêché de voter pour lui à mes premières élections montréalaises, parce qu'au moins il aimait la ville et il avait des projets, contrairement à l'autre demeuré).
-Quand on me disait après que j'aie prononcé quelques mots: "Toi tu viens du Saguenay."

4 comments:

Cynthia said...

La Cam à 45 dollars, ça doit faire pas mal longtemps ;)

PJ said...

Je me souviens de tout ça bien sûr. J'ajouterais
-l'énorme pieuvre en métal au dessus du restaurant L'Avenue.
-le défunt café "Porté disparu" avec ses fourmis en métal et son service inexistant
-le resto/magasin de cossins BD genre Tintin etc La mouette rieuse sur Saint-Denis
-la défunte chaîne de fast food Eurosnack
-la défunte boutique Excalibor
-le temps où ils déneigeaient les artères principales d'un bout à l'autre avant les fusions/fissions à la marde (j'étais et je suis toujours pour une île, une ville, mais l'exécution a été un lamentable échec)
-on se rappelera tous du verglas de janvier 1998

PJ said...

Et la librairie Champigny (c'est bien ça?) avant qu'elle ne se fasse avaler par Renaud-Bray.
Et du temps qu'il y avait une caisse pop Desjardins devant le métro Mont-Royal et que les tourniquets étaient en haut des escaliers.
Et du Café Munich devenu le Chou Frisé par la suite, maintenant un buffet thai dont les vitres ont toujours le givrage du Café Munich...

Olivier d'Evian said...

@ Guillaume et Cynthia : j'ai connu la cam à 45 ou 47 ! Ca n'est pas si vieux : 2002 !
Aujourd'hui, ça doit bien valoir 10$-20$ de plus...

Olivieri, c'était près de mon bureau à l'UdeM. Je trainais des heures chez Renaud-Bray, aussi.

Aaaah, tu me rends nostalgique.