Tuesday, 5 March 2013

Des voix françaises dans le train

Parfois le titre fait le billet. C'est le cas ici. Hier, de retour du travail, j'ai entendu des voix françaises dans le train: une mère et son enfant, lequel devait avoir environ quatre ans, faisaient le trajet jusqu'à ma ville. Enfin ''ma'' ville, la ou je réside. Ca me fait toujours étrange d'entendre des voix françaises ici. À Londres ou dans une grande ville, c'est différent, mais dans une petite ville anglaise sur un trajet perdu au milieu de nulle part, entre le Berkshire et le Buckinghamshire (et un peu de l'Oxfordshire), c'est une surprise de se rendre compte qu'on n'est pas le seul étranger francophone. Ca met en relief ma propre étrangeté.

4 comments:

Debra She Who Seeks said...

Yes, I suppose it does serve to highlight your own foreignness. But I'm sure hearing the language also gives you the thrill of familiarity and kinship.

Prof Solitaire said...

As-tu résisté à la tentation de les saluer? Moi, à l'étranger, je suis incapable de m'en empêcher!

Guillaume said...

@Debra-There is a bit of that too.
@Prof-Hé, content de te revoir dans la blogosphère! Voir que tu avais commenté sur mon blogue a fait ma journée. Et pour répondre à ta question, j'ai résisté à la tentation. Je ne sais pas pourquoi.

Loulou said...

T’insulterais-je si je te traite de pea-soup? Non mais la tentation est trop forte : le français qui hésite à … C’est tout plein d’amitié ça-là.

Et pis, ProfSol!!!!! Bonne nouvelle que cela est!