Monday, 14 April 2014

Un jour pour du pâté chinois

C'est lundi, jour minotone s'il en est un. Et ça me prend à chaque lundi ou à peu près: ce serait  le bon temps pour un souper au pâté chinois, si j'avais la patience et la canne de maïs en crème pour en faire. La première morale de l'histoire, c'est que la prochaine fois que je vais au Québec, je me rapporte quelques cannes de (et je sais, je l'ai déjà mentionné). Je regarde cette photo et ça me donne le mal du pays. Ce qui est étrange, c'est qu'il fut un temps où je n'aimais pas le pâté chinois. Pour moi c'était un repas pour journée morne de la semaine. Et c'est la deuxième morale de l'histoire: parfois on ne se rend pas compte que certains mets sont mangés les journées grises justement pour les rendre plus endurables.

2 comments:

Debra She Who Seeks said...

They don't have creamed corn in England? Savages.

Guillaume said...

They are complete and utter primitives.