Monday, 10 February 2014

L'ostie d'chat

Ce fut mon coup de coeur lors de mon dernier séjour à Montréal: L'ostie d'chat, la bande dessinée d'abord parue en webcomic, comme un serial, puis maintenant disponible en bande dessinée sur papier. J'ai acheté les trois tomes, plus les bonus, en deux coups. Le premier achat était simplement le tome 1, pour voir si j'aimerais, puis dès le lendemain j'ai fait l'acquisition du reste. je ne suis pas un acheteur compulsif, sauf lorsqu'il s'agit de bouquiner. Pourquoi j'ai accroché comme ça? Outre le titre et le félin, qui n'a pas vraiment l'air d'un félin d'ailleurs. En fait, c'est assez peu à propos du chat, appelé Legolas, ou Lego pour faire court.

Mais c'est surtout sur son entourage et ses propriétaires improvisés: Jasmin (le grand à gauche) et Jean-Sébastien, qui vivent leurs vies montréalaises sur le Plateau Mont-Royal (en tout cas le Plateau est souvent la scène de leurs mésaventures) un peu comme je la vivais lorsque j'étais Montréalais d'adoption. Jasmin est un aspirant musicien rock, Jean-Seb un gars d'origine italienne travaille dans la haute technologie, même si sa vocation est la gastronomie. Fait intéressant: on dirait souvent que Jean-Seb a été dessiné suivant mon modèle, comme sur cette couverture. Alors voilà. C'est drôle, souvent tendre sans jamais être gnangnan, ça peut être très sombre aussi (Legolas a été adopté à la suite du suicide de son ancien propriétaire). Et bon, parfois, ça parle de chats.

3 comments:

Debra She Who Seeks said...

Sounds good. Does "L'ostie d'chat" mean something like "goddamn cat" or am I misreading it?

Loulou said...

Je te conseil également, Jeune auteur, https://www.facebook.com/pages/JEUNAUTEUR/15244450990. Tandis que l'Ostie d'chat est chez nous depuis quelques années.
;)

Guillaume said...

@Debra-Yes, it means "the goddamn cat" or "the bloody cat", the latter being the expression the evil bitch/witch used about Odin.
@Loulou-Merci du tuyau.