Sunday, 27 October 2013

Observations sur Dunkin Donuts

Mon petit frère PJ a plogué sur Facebook une chronique de Madame Chose (dont je connais le mari, soit dit en passant, je vous laisse deviner qui) qui mentionnait Dunkin Donuts. Lequel fut un temps LA compagnie de beignes au Québec, avant de se faire déloger sans ménagement par Tim Hortons. Quelqu'un se rappelle de l'époque? Moi si. Ca m'a fait penser à certaines observations que j'ai souvent faites sur cette ancienne compétition et sur la chute de l'empire Dunkin au Québec, que j'ai toujours considéré comme un peu tragique. Parce que comme Madame Chose le disait, Tim Hortons, quand c'est arrivé, c'était pour les perdants. Je sais que Dunkin Donuts est américain, mais pour moi c'était québécois d'adoption. Tim Hortons, au contraire, était et demeure une importation ontarienne. Première observation. Et Tim Hortons avait un côté quétaine et franchement prétentieux: un magasin de beignes, moins qu'une chaîne de pâtisseries industrielles, qui se prend pour un café cool et branché. Seconde observation. J'aimais le manque de prétention de Dunkin. Et puis bon, disons-nous les choses franchement: Les beignes étaient meilleurs également.

2 comments:

PJ said...

Et on se rappellera les annonces avec Claire Pimparé, alias Passe-Carreau...

Loulou said...

Les rousettes, de loin les meilleurs!!!
De loin de ma bouche aussi puisque comme le disait ma tante, 2 minutes dans la bouches, deux ans sur les hanches.