Wednesday, 6 March 2013

Le cardinal et l'obséquieuse

Il y a des lectures comme ça qui me mettent en colère. La chronique de Patrick Lagacé aujourd'hui, sur l'entrevue téteuse de Céline Galipeau à Marc Ouellet. Vous pouvez la voir ici et bien vociférer après. Je suis entièrement en accord avec le fond et la forme de la chronique de Lagacé: Céline Galipeau a été obséquieuse, mièvre, servile, complaisante, envers un fondamentaliste, un phallocrate, un obscurantiste de premier ordre. Il a eu une grosse passe droite, Galipeau lui a offert un bel exercice de relation publique. Pathétique, pitoyable, minable, profondément honteux. J'ai trouvé Céline Galipeau profondément insignifiante, une lectrice de nouvelles plus qu'une journaliste, toujours obséqieuse lorsqu'elle était en entrevue avec des gens de pouvoir. Maintenant, après avoir vu une entrevue aussi parfaitement lubrifiée, je sais quel métier elle devrait avoir. Et je reste poli. Elle devrait s'appeler Sainte Innocente.

3 comments:

haphazardlife said...

Ce que j'arrive pas à comprendre c'est qu'en 2013 des gens comme Ouellet arrivent encore à se faire écouter.

Guillaume said...

Et des gens l'appuient: lis les commentaires sur la chronique de Patrick Lagacé. Décourageant.

Loulou said...

Je suis encore abasourdie et découragée de l'emprise qu'a la possibilité de l'avoir comme pape, dans les publications et les chroniques. Tous les gens que je côtoie s'en crissent. Mais pourquoi donc tant de temps, d'énergie, d'intérêt pour la chose? Et elle, la petite fille de bonne famille, tant qu’à moi, elle a perdu de la crédibilité puisqu’elle a choisi de faire un éditorial.
Je dois avouer, mon aversion envers la chose m’a tenu loin de cette entrevue, mais comme je suis belette…